Commentaires récents

Le 6 décembre 2013, à l'âge de 37 ans, j'ai donné naissance à mon premier enfant. Quelques jours après, j'ai reçu un courrier le la jpx (justice de paix) qui me nommait curatrice et on me demandait de prendre rdv avec un assesseur. Ce que j'ai fait. J'ignorais à l'époque qu'il s'agissait d'une sorte d'évaluation pour juger de mes capacités (ceci je l'ai appris grâce aux témoignages sur le site d'Action Tutelle), j'ai donc été à ce rdv avec mon nouveau-né. L'assesseur m'a demandé si j'étais ok pour m'occuper de qqun, j'ai dit que oui mais avec le bébé etc... je n'aurais que peu de temps. On m'a promis un cas léger. Aujourd'hui, maintenant que j'en sais "plus" sur ces histoires de curatelle, je changerais ma manière d'agir et arriverais à ce rdv avec l'assesseur avec une opposition ferme à ma nomination.

Suite à ce rdv, silence total jusqu'au 10 juillet donc pendant à peu près 8 mois. Je me suis donc occupée de mon fils durant l'hiver et le printemps sans vraiment penser à cette histoire de curatelle, j'ai repris mon travail le 16 mai et o surprise, environ le 10 juillet, je reçois le courrier de la jpx qui me nomme curatrice d'une petite dame vivant depuis avril 2013 dans un EMS à .... Chailly-Montreux et qui me demande de prendre rdv rapidement avec un assesseur de Lausanne "en charge du dossier" afin d'être "investie dans vos fonctions et recevoir tous renseignements complémentaires utiles". A ce courrier était joint un document pour l'établissement d'un budget pour cette dame et on me donnait la date du 29 juillet pour rendre ce budget (soit 20 jours après écriture de leur courrier donc moins de 20 jours vu que ce courrier je ne l'avais pas reçu le 9.07), alors que la décision de me nommer curatrice de cette dame date d'une séance du 27 novembre 2013 et que pour m'envoyer sa décision, la jpx a mis plus de 7 mois!!

J'ai donc appelé ce monsieur et cherché à fixer un rdv. A ma grande surprise, j'ai du moi m'adapter à ses horaires car rien de ce que je lui proposais ne convenait mais voulant rapidement le rencontrer à cause de ce délai, j'ai accepté un rdv un jour et une heure qui ne m'arrangeaient pas du tout. Mais bon, je suis de nature flexible et je sais prendre sur moi.

Le 15.07, je vais donc à ce rdv et là a commencé le délire. Ce monsieur l'Assesseur n'était au courant de rien concernant cette dame (ce qui ne va pas avec le courrier de la jpx puisque cet assesseur était censé être "en charge du dossier"). Au final, suite à un entretien d'une heure (interrompu régulièrement par des téléphones, même privés), j'ai appris: l'adresse email du curateur qui s'occupait d'elle à Lausanne, 2 ou 3 descriptions de notions juridiques et surtout le fait qu'il semblait bizarre pour cet assesseur que quelqu'un d'Epalinges soit nommé curateur d'une dame qui vit depuis une année à Chailly Montreux et qu'il serait judicieux que je cherche à élucider la question du for juridique.

En sortant de ce rdv, j'étais perplexe: je n'avais aucune information sur les comptes de ma petite dame et surtout cette histoire de for à élucider me semblait assez originale. J'ai donc cherché auprès la jpx à comprendre mieux mais ils ne m'ont pas été d'une grande aide. J'ai aussi contacté par email le curateur sortant qui en fait n'était plus en charge du dossier, celui-ci ayant été remis à une nouvelle collaboratrice avec qui il me suggérait de me mettre en contact et surtout, il m'a gentiment conseillé de tout faire pour me sortir de cette histoire de curatelle. Je comprends mieux aujourd'hui ce qu'il sous-entendait.

Suite à ceci, se sont enchaînés téléphones, courriers A et recommandés, tout ceci à mes frais, pendant mon temps libre alors que j'aurais pu m'occuper de mon fils plutôt que de m'occuper de tout cela. Je vous épargne de nombreux détails mais au final, j' ai décidé de faire opposition à cette nomination car le flou artistique de tout ceci m'a fortement agacée. Dans mon courrier pour faire opposition, j'ai invoqué plusieurs choses, notamment la question du for juridique.

Suit à ce courrier, l'assesseur m'a contactée par email pour m'informer qu'une opposition ne me déchargeait pas de mes obligations et que je devais quand même rendre le budget dans le délai imparti. J'ai pris rdv avec la curatrice, rdv qui a été annulé car elle était tombée malade et personne ne la remplaçait, je repartais donc du point zéro (pas de numéro de compte et pas d'info sur ma petite dame). J'ai bien reçu une prolongation de délai mais avec la maladie de la curatrice, je ne me retrouvais de nouveau qu'avec 12 jours pour rendre ce budget.

Pendant ce temps, j'ai commencé à recevoir des factures pour cette petite dame alors que je n'avais rien en ma possession pour les traiter. Tout ceci a commencé à me stresser énormément, chaque jour je devais soit faire des courriers, soit des téléphones, mes jours de congé comme mes jours de travail, j'ai commencé à mal dormir, à devenir déprimée de devoir m'occuper de tout ceci alors que je ne souhaite qu'une chose: m'occuper de mon fils lorsque je ne travaille pas, je suis déjà assez éloignée de lui comme ça et je n'avais pas attendu l'âge de 37 ans pour avoir un enfant et finalement devoir me battre pour cette histoire de curatelle au lieu de prendre du bon temps avec lui.

J'en suis arrivée à être vraiment désespérée et ne plus savoir comment faire avec tout ça et à ce moment, j'ai eu connaissance d'Action Tutelle avec qui j'ai pris contact pour leur soumettre mon cas (par la même occasion j'ai pris connaissance des différents témoignages et me suis vite rendu compte que ce stress était vécu par beaucoup d'autres personnes). Le jour après ma prise de contact avec Action Tutelle, j'ai reçu un recommandé de la jpx qui me disait que mon cas avait été reconsidéré et qu'on m'enlevait cette curatelle car mes arguments lors de mon recours était valables et que j'avançais des informations dont la jpx n'était pas au courant lors de ma nomination. Je ne sais pas de quels arguments ils parlent mais ce qui est sûr c'est qu'ils ont transféré le dossier à la jpx de la Riviera, je pense donc que ce qui a fait que leur décision a été changée et que mon recours a été accepté est qu'il y avait une erreur de for juridique.

Je suis très contente que ceci se termine ainsi mais je me pose la question: pourquoi est-ce la personne nommée (personne qui n'a pas forcément de bonnes connaissances juridiques) qui doit s'occuper de la question du for? C'est complètement ahurissant!!!! Je ne sais pas ce qui ce serait passé pour moi si la petite dame avait habité Lausanne, est-ce que mon recours aurait abouti??? Ou m'aurait-on quand même obligée alors que j'ai un petit bébé, un boulot, et tout un tas d'obligations??? En tout cas, j'en arrive à cette conclusion: jamais je n'accepterai une telle charge, c'est trop et surtout c'est vraiment anormal de demander à des gens, sans connaître leur réelle situation de vie, de prendre une telle responsabilité alors qu'ils ne le souhaitent pas.

Je tenais à partager mon expérience ici et j'espère que même si cela n'aide personne, au moins cela aidera les personnes démoralisées afin qu'elles se sentent un peu moins seules.

Mme S. A.

Commentaires

mar 2 févr. 2016 - 18h06

C'est de la folie de TECHNOCRATE...
La main gauche ne savait pas ce que fait la main droite.
Eric P.