Commentaires récents

Témoignages

Mon rendez-vous positif avec un assesseur :

Je m’appelle Frédéric, j’ai 36 ans. J’ai été contacté pour être un éventuel curateur, et me suis présenté à Lausanne, dans les locaux de la justice de paix, au mois de novembre 2015.

J’étais assez stressé à l’idée de ce rendez-vous, mais m’y suis préparé, et j’étais catégorique sur le fait que je ne voulais pas devenir curateur. Mon assesseur, un homme d’une cinquantaine d’années, à été très bien.

Frédéric

Le 6 décembre 2013, à l'âge de 37 ans, j'ai donné naissance à mon premier enfant. Quelques jours après, j'ai reçu un courrier le la jpx (justice de paix) qui me nommait curatrice et on me demandait de prendre rdv avec un assesseur. Ce que j'ai fait. J'ignorais à l'époque qu'il s'agissait d'une sorte d'évaluation pour juger de mes capacités (ceci je l'ai appris grâce aux témoignages sur le site d'Action Tutelle), j'ai donc été à ce rdv avec mon nouveau-né. L'assesseur m'a demandé si j'étais ok pour m'occuper de qqun, j'ai dit que oui mais avec le bébé etc... je n'aurais que peu de temps.

Mme S. A.

Séance avec lassesseur, Justice de paix, Renens, juin 2013

Comme bon nombre de citoyens-citoyennes vaudois-es, jai également reçu, mars 2013, la fameuse « invitation » écrite de la Justice de paix confirmant son intention de me nommer curateur.

M. A.

Exemple d'un cas lourd confié de prime abord à un tuteur privé avant que le cas ne soit finalement reconsidéré et confié au Tuteur Général.

Mme L.

Entretien avec l'assesseur de la Justice de Paix, 19 décembre 2012

Après avoir reçu la lettre d'information préalable de la Justice de Paix datée du 6 novembre 2012, puis la lettre de l'assesseur, Monsieur MS., datée du 29 novembre, dans laquelle il me donne son numéro de portable, je lui téléphone quelques jours plus tard et prends rendez-vous pour un entretien le 19 décembre à 15h dans les locaux de La Mobilière à l'avenue du Théâtre.

M. C. D.