Commentaires récents

Réponse du Conseil d'État à l'interpellation de Christiane Jaquet-Berger

En novembre 2016, le Conseil d'État a répondu à l'interpellation de Mme Christiane Jaquet-Berger, intitulée "L’Office cantonal des curatelles et tutelles professionnelles (OCTP) est-il en mesure de répondre aux défis qu’il affronte?"

Des informations concernant l'OCTP, ses collaborateurs et les mandats qu'il traite sont données et analysées dans le contexte politique actuel, notamment par rapport à la volonté de ne plus nommer du curateur/tuteur contre son gré, mais aussi dans l'attente de la concrétisation de l'nitiative de Jean-Christophe Shwaab.

La résponse est disponible en format PDF en suivant ce lien.

Commentaires

dim 22 janv. 2017 - 19h31

On constate, une fois de plus, que le Conseil d'Etat ne prend pas au sérieux la question des curatelles, et notamment le changement intervenu suite au changement de loi.

Et voilà, tous en choeur: "Tout va très bien, Mme la Marquise..."

En attendant, les curatelles augmentent en quantité et en complexité, et les curateurs privés sont de moins en moins aptes ou disponibles à intervenir.

Suite à cette intervention parlementaire, tout ce que propose le Conseil d'Etat est de soi-disant augmenter le soutien proposé aux curateurs privés (de manière minime), tout en continuant à négliger la mise en place d'une politique réelle de transition vers la professionalisation (engagement de personnel qualifié en CDI, mesures contre la surcharge pour pouvoir tenir compte des besoins spécifiques des personnes concernées,...)

Tout ceci démontre que le souci principal de l'exécutif n'est pas de proposer des prestations de qualité à la population, mais bel et bien de limiter les dépenses de manière totalement contre-productive. Aucune anticipation et aucun souci des résultats.

Je plains à la fois les curateurs et les personnes concernées, ainsi que tous ceux impliqués plus ou moins directement dans la mise en pratique de cette loi.

Manuela